Gélules végétales Développé en Provence Recyclé, recyclable

Vous êtes professionnel ?

Créez dès maintenant votre compte pour avoir accès à toute la documentation produit

PURE Q10 200 mg

16,45 €
TTC

Fonction cardiaque.
Métabolisme énergétique.
 Haute concentration de Coenzyme Q10, 100 mg/gélule, ubiquinone.
 Base lipidique de lait de coco = biodisponibilité maximisée.
Vitamine C & B1.

Lire la suite

Gélules végétales Développé en Provence Recyclé, recyclable
Format :
  • 30 Gélules array(18) { ["attributes_values"]=> array(1) { [8]=> string(11) "30 Gélules" } ["attributes"]=> array(1) { [0]=> int(32) } ["price"]=> float(15.59) ["specific_price"]=> bool(false) ["ecotax"]=> float(0) ["weight"]=> float(0) ["quantity"]=> int(339) ["reference"]=> string(5) "QOR30" ["ean13"]=> string(13) "3560610918401" ["mpn"]=> string(0) "" ["upc"]=> string(0) "" ["isbn"]=> string(0) "" ["unit_impact"]=> string(8) "0.000000" ["minimal_quantity"]=> string(1) "1" ["date_formatted"]=> string(0) "" ["available_date"]=> string(0) "" ["id_image"]=> int(331) ["list"]=> string(4) "'32'" } 16,45 € array(18) { ["attributes_values"]=> array(1) { [8]=> string(11) "60 Gélules" } ["attributes"]=> array(1) { [0]=> int(33) } ["price"]=> float(27.91) ["specific_price"]=> bool(false) ["ecotax"]=> float(0) ["weight"]=> float(0) ["quantity"]=> int(32) ["reference"]=> string(5) "QOR60" ["ean13"]=> string(13) "3560610918418" ["mpn"]=> string(0) "" ["upc"]=> string(0) "" ["isbn"]=> string(0) "" ["unit_impact"]=> string(8) "0.000000" ["minimal_quantity"]=> string(1) "1" ["date_formatted"]=> string(0) "" ["available_date"]=> string(0) "" ["id_image"]=> int(330) ["list"]=> string(4) "'33'" }

  • 60 Gélules array(18) { ["attributes_values"]=> array(1) { [8]=> string(11) "30 Gélules" } ["attributes"]=> array(1) { [0]=> int(32) } ["price"]=> float(15.59) ["specific_price"]=> bool(false) ["ecotax"]=> float(0) ["weight"]=> float(0) ["quantity"]=> int(339) ["reference"]=> string(5) "QOR30" ["ean13"]=> string(13) "3560610918401" ["mpn"]=> string(0) "" ["upc"]=> string(0) "" ["isbn"]=> string(0) "" ["unit_impact"]=> string(8) "0.000000" ["minimal_quantity"]=> string(1) "1" ["date_formatted"]=> string(0) "" ["available_date"]=> string(0) "" ["id_image"]=> int(331) ["list"]=> string(4) "'32'" } array(18) { ["attributes_values"]=> array(1) { [8]=> string(11) "60 Gélules" } ["attributes"]=> array(1) { [0]=> int(33) } ["price"]=> float(27.91) ["specific_price"]=> bool(false) ["ecotax"]=> float(0) ["weight"]=> float(0) ["quantity"]=> int(32) ["reference"]=> string(5) "QOR60" ["ean13"]=> string(13) "3560610918418" ["mpn"]=> string(0) "" ["upc"]=> string(0) "" ["isbn"]=> string(0) "" ["unit_impact"]=> string(8) "0.000000" ["minimal_quantity"]=> string(1) "1" ["date_formatted"]=> string(0) "" ["available_date"]=> string(0) "" ["id_image"]=> int(330) ["list"]=> string(4) "'33'" } 29,45 €

Paiement sécurisé

Paiement sécurisé

Paiement
Sécurisé

Livraison offerte dès 49€

Livraison offerte dès 49€

Livraison offerte
Dès 49€

Expédition rapide

Expédition rapide

Expédition
Rapide

Service client à votre écoute

Service client à votre écoute

Service client
À votre écoute

Voir l'attestation de confiance
  • Pour plus d'informations sur les caractéristiques du contrôle des avis et la possibilité de contacter l'auteur de l'avis, merci de consulter notre Charte de transparence.
  • Aucune contrepartie n'a été fournie en échange des avis
  • Les avis sont publiés et conservés pendant une durée de cinq ans
  • Les avis ne sont pas modifiables : si un client souhaite modifier son avis, il doit contacter Avis Verifiés afin de supprimer l'avis existant, et en publier un nouveau
  • Les motifs de suppression des avis sont disponibles ici.

5 /5

Calculé à partir de 1 avis client(s)

  • 1
    0
  • 2
    0
  • 3
    0
  • 4
    0
  • 5
    1
Trier l'affichage des avis :

Sylvie C. publié le 09/08/2023 suite à une commande du 31/07/2023

5/5

produit deja connu avant cet achat

Cet avis vous a-t-il été utile ? Oui 0 Non 0

Le saviez vous ?

Quand prendre du coenzyme Q10 ?

Prendre une supplémentation en coenzyme Q10 peut être bénéfique pour tous ceux qui souhaitent améliorer leur taux de coenzyme Q10, notamment en cas de fatigue chronique ou temporaire, quel que soit leur âge. Les sportifs peuvent apprécier les avantages du Q10 car une activité physique intense peut augmenter le stress oxydatif et causer des dommages cellulaires. Les fumeurs, les consommateurs d'alcool, et les personnes prenant des statines peuvent également bénéficier de la prise de coenzyme Q10.

Pure Q10 est une formule synergique qui apporte du Coenzyme Q10 sous forme ubiquinone - 200 mg pour 2 gélules - de la vitamine B1 qui contribue à une fonction cardiaque normale et de la vitamine C impliquée dans le métabolisme énergétique et la lutte contre le stress oxydatif.

Quel est le rôle d'un coenzyme ?

Le coenzyme Q10 est présent dans toutes les cellules du corps humain, avec des concentrations plus élevées dans les organes tels que le cœur, les poumons, le foie et le cerveau qui nécessitent beaucoup d'énergie. Il est essentiel pour le bon fonctionnement des muscles, en particulier le muscle cardiaque. Il se trouve dans les mitochondries et aide à produire de l'ATP (notre énergie), ce qui permet la respiration cellulaire. Il protège également les cellules contre les radicaux libres. 

Où trouver du Q10 dans les aliments ?

Le coenzyme Q10 est produit par le foie à partir de nutriments tels que les acides aminés, les vitamines B, la vitamine C, les oligo-éléments et les minéraux. On peut trouver du Q10 dans des huiles végétales, de la viande, du poisson et des oléagineux. 

Pourquoi prendre du coenzyme Q10 ?

La production de Q10 commence à diminuer à partir de 25 ans et se réduit considérablement après 40 ans. La carence en Q10 peut causer divers troubles physiologiques, en particulier au niveau cardiaque.

Quelle est la meilleure forme de coenzyme Q10 ?

Dans les compléments alimentaires, le Coenzyme Q10 peut être trouvé sous deux formes différentes : l'ubiquinone et l'ubiquinol. Les études ne démontrent pas à ce jour quelle forme est supérieure par rapport à l’autre. Certaines mettent en avant l'ubiquinol, mais ces études faisaient une comparaison avec des données d’études anciennes, où de l’ubiquinone en poudre était utilisée contrairement à Pure Q10 qui possède une base lipidique de lait de coco. À noter que la biodisponibilité du CoQ10 peut varier d'une personne à l'autre, quelle que soit la forme prise.

L’âge a-t-il un impact sur notre niveau de coenzyme Q10 ?

Le CoQ10 est produit naturellement par nos cellules, mais avec l’âge notre corps commence à produire moins de CoQ10 et cela peut entraîner un déficit. Certaines maladies liées à l'âge peuvent également affecter ses niveaux. Une supplémentation en Q10 peut aider à maintenir des niveaux normaux chez les personnes plus âgées et pourrait être bénéfique grâce à son action sur le stress oxydatif.

À noter que d’autres facteurs peuvent influencer nos niveaux de Q10 tels que : le tabagisme, la consommation d’alcool, la prise de médicaments tels que les statines contre le cholestérol, et le sport intensif.

Combien ?

1 à 2 gélules par jour, voie orale.

Conditions de conservation

Conserver à l’abri de la chaleur, dans un endroit sec.

Précautions d’emploi

Complément alimentaire. Ne peut remplacer une alimentation variée et équilibrée et un mode de vie sain. Tenir hors de portée des jeunes enfants. Ne pas dépasser la dose journalière maximale recommandée. Déconseillé aux personnes sous traitement anticoagulant par antivitamine K. Déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes.
INGRÉDIENTS : Coenzyme Q10 biofermentaire titré à 97 % ; fécule de pomme de terre ; gélule d’origine végétale : hydroxypropylméthylcellulose ; amidon de riz ; extrait sec de lait de coco ; anti-agglomérant : sels de magnésium d’acides gras ; acide L.ascorbique (vitamine C) ; caséinate de sodium (lait) ; chlorhydrate de thiamine (vitamine B1).

INGRÉDIENTS2 GÉLULESVNR*
Coenzyme Q10200 mg-
Extrait sec de Lait de coco60 mg-
Vitamine C24 mg30%
Vitamine B10,34 mg30%
* VNR = Valeurs Nutritionnelles de Référence

Qu’est-ce que le coenzyme Q10 ?

C’est un proenzyme endogène synthétisé naturellement dans notre corps 1. En raison de son omniprésence dans la nature et de sa structure quinone, le CoQ10 est également connu sous le nom d'ubiquinone.

Ses deux principales actions physiologiques reconnues sont un rôle de :

-   Cofacteur dans la production d'adénosine triphosphate (ATP), l’énergie de nos cellules ;

-   D ‘antioxydant.

En plus de ces deux actions bien connues, des preuves récentes suggèrent qu'il a également d'autres effets physiologiques, notamment :

  • Une influence sur l'expression des gènes impliqués dans la signalisation et le métabolisme cellulaires 2 ;

  • Ainsi qu’une modulation de la mécanique et de la perméabilité des membranes lipidiques 3

 

Quel est le rôle du coenzyme Q10 ?

Comme la plupart des fonctions cellulaires dépendent d'un approvisionnement régulier en ATP, le CoQ10 est essentiel pour tous nos tissus et organes. Au niveau cellulaire, la plus forte concentration de CoQ10 se trouve dans la membrane mitochondriale interne (nos usines énergétiques), où elle facilite la production d'énergie, mais on en trouve également dans les membranes cellulaires de nombreux organites, où il joue un rôle dans la stabilité de la membrane 4. De plus, ce coenzyme est le seul antioxydant lipidique soluble synthétisé de manière endogène 5.

 

Comment le coenzyme Q10 se forme et se déplace dans notre corps ?

En raison de sa taille et de sa grande capacité métabolique, le foie est le principal site de synthèse du CoQ10 6.

Le Q10 passe continuellement par un cycle d'oxydo-réduction. Lorsqu'il accepte des électrons, il est réduit en ubiquinol. Lorsqu'il en cède, il s'oxyde en ubiquinone. Contrairement aux autres antioxydants, ce composé inhibe à la fois l'initiation et la propagation de l'oxydation des lipides et des protéines.

 Sous sa forme réduite, l'ubiquinol, la molécule de CoQ10 détient des électrons plutôt lâches, de sorte que cette molécule peut très facilement céder un ou deux électrons et agir ainsi comme un antioxydant. 

Il agit particulièrement contre l'oxydation des bases de l'ADN mitochondrial. De plus, l'ubiquinol contribue à la régénération de la vitamine E à partir du radical α-tocophéroxyle et de ce fait, de l'interférence avec l'étape de propagation de la peroxydation lipidique.

 

Les signes d'un déficit en CoQ10 :

Du fait de son rôle dans l’ensemble de notre machinerie énergétique, un déficit en cette molécule peut s’exprimer par  7,8:

-   Une fatigue anormale, particulièrement chez les sportifs ;

-   Une augmentation de risques cardio-vasculaires ;

-   Une baisse de fertilité chez l’homme.

 

CoQ10 et vieillissement :

Le CoQ10 est synthétisé dans toutes les cellules chez les individus en bonne santé 9. Cependant, l'organisme commence à perdre de sa capacité à en synthétiser au cours du vieillissement, et un déficit se développe 10,11. Au-delà de la diminution de sa biosynthèse, d'autres facteurs peuvent affecter ses taux et/ou ses fonctions. Notamment, une augmentation de sa dégradation 12 ou une modification des lipides membranaires qui empêche son déplacement, cela se produit dans différentes maladies liées à l'âge 13.

Cependant, les changements des niveaux de CoQ10 au cours du vieillissement dépendent du tissu ou de l'organe. Par exemple, chez des rats âgés le taux de CoQ10 augmente dans les mitochondries situées dans le cerveau 14 mais diminuent dans celles des muscles squelettiques 15, il serait donc important de comprendre si ces changements dépendants des tissus sont liés à une perte de fonction ou de capacité antioxydante.

La supplémentation en CoQ10 n'augmente pas les niveaux tissulaires au-dessus de la normale (sauf dans le foie et la rate) chez les individus jeunes et en bonne santé, mais, chez les animaux plus âgés, la supplémentation en CoQ10 peut rétablir des taux normaux 16,17. En ce sens, la supplémentation orale en CoQ10 pourrait être une stratégie antioxydante viable dans de nombreux troubles tels que les maladies musculaires et cardiovasculaires de type insuffisance cardiaque chronique, où le stress oxydatif est impliqué.


URqVcrMiyAEjjw3q7WYCX7MChXn6sKyBIx_Jlg2u1hzd9iNYMT2OzmzTPImiDqoPUkoNowuyAQH2GiEAwI9OapZuyI-qLU-bLp_XKidj6ggNM1tVcinihvuD6gK1OiB9AeMSTmlIeNkJ

 

Fig.01 - Effet du vieillissement sur la concentration en coenzyme Q10 dans les tissus cardiaques (Kalen et al, 1989)


Coenzyme Q10 et maladies cardiovasculaires :

Le stress oxydatif joue un rôle central dans la pathogenèse des maladies cardiovasculaires, notamment l'insuffisance cardiaque congestive (ICC), l'hypertension et les cardiopathies ischémiques (quand l’apport en sang dans le cœur n’est pas suffisant). L'insuffisance cardiaque congestive est due à un état d'épuisement énergétique dans la mitochondrie. Elle a été fortement corrélée à des niveaux sanguins et tissulaires significativement bas en CoQ10. En général, les cellules du muscle cardiaque ont de forts niveaux de CoQ10 en raison de leurs besoins énergétiques élevés. Cependant, dans des échantillons de biopsie de cœur humain, on a constaté une diminution significative de la teneur en CoQ10 dans la cardiomyopathie, et cette carence a été corrélée à la gravité de la pathologie 18.

Plusieurs études concernant le traitement des maladies cardiaques (insuffisance cardiaque congestive, cardiomyopathie et/ou cardiopathie valvulaire) concluent qu'une supplémentation en CoQ10 entre 50 et 300 mg/jour semble être la dose 19. Dans une étude menée sur 443 patients âgés, une réduction de la mortalité cardiovasculaire et du stress oxydatif due à une supplémentation alimentaire en sélénium et en CoQ10 (à une dose de 200 mg/jour) pendant 4 ans a été rapportée 20. La majorité de ces études cliniques indiquent qu’une supplémentation en CoQ10 améliore significativement la fonction du muscle cardiaque, en augmentant la synthèse de l'ATP et en améliorant la contractilité du myocarde 18 tout en ne produisant aucun effet 21.


Il est reconnu que l'endothélium joue un rôle important dans diverses fonctions physiologiques, notamment le tonus vasculaire, la perméabilité, l'anticoagulation et l'angiogenèse. L'effet d'une supplémentation orale en CoQ10 sur la fonction endothéliale chez les patients atteints de maladie coronarienne et chez les personnes âgées a été examiné par de nombreuses études 19,22.

Le fait que la fonction endothéliale 23,24, se soit améliorée chez la plupart des sujets supplémentés avec le CoQ10 pourrait être dû à son activité antioxydante 25 en diminuant le taux d'inactivation de l'oxyde nitrique (NO) en peroxynitrite par les radicaux superoxyde, car ces radicaux superoxyde peuvent être réduits par la CoQ10 dans des conditions de stress oxydatif. 22,26


Le rôle du Q10 dans l’infertilité masculine :

Le dysfonctionnement des spermatozoïdes chez les hommes infertiles a été associé à la peroxydation des lipides et à une diminution des défenses antioxydantes dans les spermatozoïdes 27.

Une corrélation statistiquement significative entre les niveaux de Q10 et le nombre de spermatozoïdes a été trouvée chez 32 patients ayant des antécédents d'infertilité.

Des recherches ont suggéré que les spermatozoïdes présentant une faible motilité et une morphologie anormale ont de faibles niveaux de CoQ10 33. Certains auteurs ont même suggéré d'utiliser le rapport CoQ10 réduit/oxydé comme test de diagnostic de l'asthénozoospermie 28.

Dans le cadre d'un essai ouvert non contrôlé d'une durée de 6 mois, au cours duquel des hommes infertiles ont reçu une supplémentation en CoQ10 (200 mg/jour) par voie orale. Il a été montré que les spermatozoïdes ont augmenté significativement leur motilité, une augmentation de la quantité de CoQ10 dans le plasma séminal et un niveau de spermatozoïdes supérieur 29.

Cette constatation a été confirmée par d'autres études sur la motilité des spermatozoïdes et les taux de fécondation 30,31. En 2013, une méta-analyse de 3 études a été publiée, et a révélé qu’une supplémentation en CoQ10 chez les hommes infertiles n'améliore pas les taux de grossesse, mais qu'elle contribue à améliorer la motilité et la concentration des spermatozoïdes 31.

 

Ubiquinol ou Ubiquinone ?

Deux formes différentes de coenzyme Q10 sont proposées en supplémentation : l’ubiquinone (forme oxydée) et l’ubiquinol (forme réduite). Certaines études mettent en avant la forme de type ubiquinol, mais cette hypothèse semble en partie provenir d'une comparaison inappropriée entre les données de biodisponibilité des études menées en 1998 et 2007. L'étude la plus ancienne portait sur l'utilisation d'une forme cristalline d'ubiquinone sous forme de poudre sèche, qui est mal absorbée, mais qui était la seule formulation disponible à l'époque. De nos jours, les formulations à base d’ubiquinone sont associées à des matrices lipidiques et à d’autres ingrédients tels que la vitamine C afin de garantir une meilleure biodisponibilité 61.

La comparaison n'était donc pas une comparaison directe dans la mesure où elle ne testait pas les résultats de l'absorption de l'ubiquinol par rapport à une formulation appropriée. Les deux études comparées ont été menées à plus de 10 ans d'intervalle. Elles ont utilisé des sujets d'étude différents, des investigateurs différents, des laboratoires d'analyse différents et des protocoles différents 36,37.


L'impact de la vitamine C et B1 sur la fonction cardiaque et l'activité antioxydante

La thiamine a été la première vitamine caractérisée, et sa découverte est à l'origine du concept de vitamine. La principale forme de la thiamine est la thiamine diphosphate (TPP), une coenzyme essentielle au métabolisme cellulaire. La carence en thiamine affecte principalement le système nerveux et le système cardiovasculaire 38.

Chez les patients atteints d'insuffisance cardiaque, la prévalence de la carence en thiamine varie de 21 à 98 %. Cette carence est également plus fréquente chez les patients d'âge avancé, utilisant des diurétiques, présentant des comorbidités multiples ou des grossesses. Chez les jeunes adultes actifs, une carence en thiamine peut être un facteur de stress cardiovasculaire et psychologique, comme cela a été observé au Japon et aux États-Unis 39.

La vitamine B1 et la vitamine C peuvent agir ensemble afin de réduire les lésions des organes en cas de pathologie en agissant sur différentes voies. La vitamine C est le principal antioxydant circulant, elle agit comme un piégeur direct de radicaux, réduit la production de ROS et régénère d'autres antioxydants (vitamine E et glutathion), tandis que la thiamine génère du NADPH, qui contribue également à la récupération de la forme réduite du glutathion. Ensemble, ils améliorent considérablement le pouvoir réducteur cellulaire. De plus, la thiamine est essentielle à la production d'énergie mitochondriale, tandis que la vitamine C atténue le dysfonctionnement mitochondrial et protège la barrière endothéliale. Par conséquent, les deux vitamines peuvent conjointement atténuer l'apoptose, réduire les dommages endothéliaux et le statut énergétique mitochondrial du myocarde 40.

Le lait de coco et ses propriétés antioxydantes :

Certains constituants nutritionnels et propriétés antioxydantes du lait de coco ont été étudiés. Le lait de coco est une émulsion contenant principalement des lipides, des glucides et des protéines. Il contient également plusieurs composés dont des substances phénoliques 46. En effet, les propriétés antioxydantes évaluées par des tests de pouvoir antioxydant indiquent que le lait de coco présente des propriétés antioxydantes supérieures à celles du lait de vache 47. Ces propriétés antioxydantes des extraits de l'amande de la noix de coco ont également été testées, en fonction de la maturité, et les activités antioxydantes ont augmenté jusqu'à 190 jours à partir de la date de pollinisation 48. Des études indiquent également que les taux sériques de LDL diminuent tandis que les taux de HDL augmentent chez des sujets sains soumis à un régime alimentaire contenant du lait de coco 49.


Coenzyme Q10 et statines (levure de riz rouge) :

Les statines (inhibiteurs de l'HMG-CoA réductase) constituent l’un des choix dans le traitement hypolipidémiant utilisé dans la prévention des maladies cardiovasculaires. Bien qu'elles soient généralement bien tolérées, les statines sont souvent associées à des effets secondaires musculaires qui vont de la douleur musculaire légère (myalgie) au syndrome de dissolution musculaire grave, la rhabdomyolyse 50. Les effets secondaires musculaires peuvent interférer avec la capacité d'effectuer des activités quotidiennes, et représentent la cause la plus fréquente d'arrêt des statines 51. L'étiologie de la myalgie induite par les statines n'est pas entièrement comprise, mais plusieurs études ont suggéré que la diminution des niveaux de coenzyme Q10 (CoQ10, également appelée ubiquinone) dans les muscles joue un rôle clé 52-54 et que la fonction mitochondriale est altérée 55-57. Le Q10 est, comme le cholestérol, synthétisé de manière endogène par la voie du mévalonate 58, qui est inhibée par les statines 59. Une étude a suggéré qu’une supplémentation en Q10  améliore les symptômes musculaires associés aux statines, et suggère que cela peut être une approche complémentaire pour gérer la myopathie induite par les statines 60.



 Q10 et sport :

Étant donné que le CoQ10 participe à la production d'énergie et que sa concentration dans les muscles est corrélée aux performances, il est possible qu’une supplémentation améliore la capacité aérobie, les performances musculaires et la récupération 41,42. Dans une étude, six hommes sédentaires en bonne santé (âge moyen, 21,5 ans) ont effectué un test d’effort sur vélo avant et après avoir pris du CoQ10 (60 mg/jour) pendant 4 à 8 semaines. La supplémentation en CoQ10 a amélioré certains paramètres de performance, notamment la capacité de travail à une fréquence cardiaque sous-maximale, la charge de travail maximale, la consommation maximale d'oxygène et le transport d'oxygène. Ces améliorations allaient de 3 à 12 % et étaient évidentes après environ 4 semaines de supplémentation 43.

Dans une étude en double aveugle menée sur des hommes sédentaires, 100 mg/jour de CoQ10 ont montré des effets d'amélioration des performances lors d'exercices à haute intensité répétés 44.

Bien que ces études suggèrent qu’une supplémentation en Q10 améliore les performances physiques chez les individus sédentaires, une autre étude s’est concentrée sur une population sportive, à laquelle ont participé 21 athlètes masculins, les participants ont reçu soit un placebo, soit 200 mg de CoQ10 par jour, pendant 30 jours, avant une seule séance d'exercice intense. La supplémentation a empêché l'épuisement typique des niveaux de CoQ10 dans le plasma et a réduit le niveau cellulaire d'espèces réactives de l'oxygène, bien qu'elle n'ait modifié aucun indice de performance physique ou de dommage musculaire 45.

Le CoQ10 est un cofacteur important présent dans la membrane mitochondriale, il est crucial pour la synthèse de l'ATP, en plus de constituer un composant essentiel au mécanisme de défense antioxydant cellulaire. Il présente également des fonctions dans la membrane cellulaire.

Diverses observations ont confirmé qu'une biosynthèse réduite, génétiquement ou acquise, du coenzyme Q10 affecte négativement les fonctions vasculaires et cérébrales du corps humain. L'utilisation de certains médicaments pour la gestion des troubles du métabolisme du cholestérol, comme les statines, peuvent compromettre de manière significative les niveaux de CoQ10 dans l'organisme en raison de leurs effets inhibiteurs sur sa synthèse. Une supplémentation combinée de CoQ10 (ubiquinone) et de vitamine C (acide ascorbique), un important antioxydant hydrosoluble, semble optimiser ses effets antioxydants.




Sources :

1- Bonakdar RA, Guarneri E. Coenzyme Q10. Am Fam Physician. 2005;72:1065–1070.

2- Rahmani E1, Jamilian M2, Samimi M3, et al. The effects of coenzyme Q10 supplementation on gene expression related to insulin, lipid and inflam-mation in patients with polycystic ovary syndrome. Gynecol Endocrinol. 2018;34(3):217–222. PMID: 28949260.

3- Agmo V1 H, Eriksson EK1, Edwards K. Ubiquinone-10 alters mechanical properties and increases stability of phospholipid membranes. Biochim Biophys Acta. 2015;1848(10 Pt A):2233–2243. PMID: 25986530.

4- Kumar A, Kaur H, Devi P, et al. Role of coenzyme Q10 (CoQ10) in cardiac disease, hypertension and Meniere-like syndrome. Pharmacol Ther. 2009;124:259–268.

5- Littarru GP, Tiano L. Bioenergetic and antioxidant properties of coen-zyme Q10: recent developments. Mol Biotechnol. 2007;37:31–37.

6- Mantle, D. (2017). Coenzyme Q10 supplementation for diabetes and its complications: an overview. British Journal of Diabetes, 17(4), 145-148

7- Joseph Katzinger, Laurie Mischley, Jason Allen,Coenzyme Q10, textbook of Natural Medicine (Fifth Edition),2020.

8- Elena M. Yubero-Serrano, Francisco M. Gutierrez-Mariscal, Antonio Garcia-Rios, Javier Delgado-Lista, Pablo Pérez-Martinez, Antonio Camargo, Francisco Perez-Jimenez, Jose Lopez-Miranda,Coenzyme Q10 as an antioxidant in the elderly, Aging (Second Edition), 2020.

9- Schultz JR, Clarke CF. In: Cardenas E, Packer L, editors. Mitochon-dria, oxidants and ageing. New York: M Dekker; 1999. p. 95–118.

10-   Gutierrez-Mariscal FM, Perez-Martinez P, Delgado-Lista J, et al. Mediterranean diet supplemented with coenzyme Q10 induces post-prandial changes in p53 in response to oxidative DNA damage in elderly subjects. Age (Dordrecht, Netherlands) 2011;34(2):389–403.

11-   Ochoa JJ, Quiles JL, Lopez-Frias M, Huertas JR, Mataix J. Effect of lifelong coenzyme Q10 supplementation on age-related oxidative stress and mitochondrial function in liver and skeletal muscle of rats fed on a polyunsaturated fatty acid (PUFA)-rich diet. J Gerontol 2007;62(11):1211–8.

12-   Nakamura T, Ohno T, Hamamura K, Sato T. Metabolism of coen-zyme Q10: biliary and urinary excretion study in guinea pigs. BioFac-tors (Oxford, England) 1999;9(2–4):111–9.

13-   Kagan VENH, Quinn JP. Coenzyme Q: its role in scavenging and generation of radicals in membranes. In: Cardenas E, Packer LM, editors. Handbook of antioxidants. New York: M Dekker; 1996. P.157–201.

14-   Battino M, Svegliati Baroni S, Littarru GP, et al. Coenzyme Q homologs and vitamin E in synaptic and non-synaptic occipital cerebral cortex mitochondria in the ageing rat. Mol Asp Med 1997; 18(Suppl):S279–82.

15-   Lass A, Kwong L, Sohal RS. Mitochondrial coenzyme Q content and aging. BioFactors (Oxford, England) 1999;9(2–4):199–205.

16-   Beal MF. Coenzyme Q10 administration and its potential for treat-ment of neurodegenerative diseases. BioFactors (Oxford, England) 1999;9(2–4):261–6.

17-   Rosenfeldt FL, Pepe S, Ou R, et al. Coenzyme Q10 improves the tol-erance of the senescent myocardium to aerobic and ischemic stress: studies in rats and in human atrial tissue. BioFactors (Oxford, England) 1999;9(2–4):291–9.

18-   Folkers K, Vadhanavikit S, Mortensen SA. Biochemical rationale and myocardial tissue data on the effective therapy of cardiomyop-athy with coenzyme Q10. Proc Natl Acad Sci U S A 1985;82(3):901–4.

19-   44Gao L, Mao Q, Cao J, Wang Y, Zhou X, Fan L. Effects of coenzyme Q10 on vascular endothelial function in humans: a meta-analysis of randomized controlled trials. Atherosclerosis 2011;221(2):311–6.

20-   Alehagen U, Lindahl TL, Aaseth J, Svensson E, Johansson P. Levels of sP-selectin and hs-CRP decrease with dietary intervention with selenium and coenzyme Q10 combined: a secondary analysis of a randomized clinical trial. PLoS One 2015;10(9). e0137680.

21-   Kaikkonen J, Tuomainen TP, Nyyssonen K, Salonen JT. Coenzyme Q10: absorption, antioxidative properties

22-   Yubero-Serrano EM, Gonzalez-Guardia L, Rangel-Zuniga O, et al. Postprandial antioxidant gene expression is modified by Mediterra-nean diet supplemented with coenzyme Q(10) in elder men and women. Age (Dordrecht, Netherlands) 2013;35(1):159–70.

23-   Fuentes F, Lopez-Miranda J, Perez-Martinez P, et al. Chronic effects of a high-fat diet enriched with virgin olive oil and a low-fat diet enriched with alpha-linolenic acid on postprandial endothelial func-tion in healthy men. Br J Nutr 2008;100(1):159–65.

24-   Ruano J, Lopez-Miranda J, de la Torre R, et al. Intake of phenol-rich virgin olive oil improves the postprandial prothrombotic pro-file in hypercholesterolemic patients. Am J Clin Nutr 2007; 86(2):341–6.

25-   Yubero-Serrano EM, Gonzalez-Guardia L, Rangel-Zuniga O, et al. Mediterranean diet supplemented with coenzyme Q10 modifies the expression of proinflammatory and endoplasmic reticulum stress-related genes in elderly men and women. J Gerontol 2012; 67(1):3–10.

26-   Tiano L, Belardinelli R, Carnevali P, Principi F, Seddaiu G, Littarru GP. Effect of coenzyme Q10 administration on endothelial function and extracellular superoxide dismutase in patients with ischaemic heart disease: a double-blind, randomized controlled study. Eur Heart J 2007;28(18):2249–55.

27-   Alleva R, Scararmucci A, Mantero F, et al. The protective role of ubiqui-nol-10 against formation of lipid hydroperoxides in human seminal fluid. Mol Aspects Med. 1997;18(suppl):S221–S228.

28-   Mancini A, De Marinis L, Littarru GP, et al. An update of Coenzyme Q10 implications in male infertility: biochemical and therapeutic aspects. Biofactors. 2005;25:165–174.

29-   Balercia G, Mosca F, Mantero F, et al. Coenzyme Q(10) supplementation in infertile men with idiopathic asthenozoospermia: an open, uncon-trolled pilot study. Fertil Steril. 2004;81:93–98.

30-   Lewin A, Lavon H. The effect of coenzyme Q10 on sperm motility and function. Mol Aspects Med. 1997;18(suppl):S213–S219.

31-   Balercia G, Mancini A, Paggi F, et al. Coenzyme Q10 and male infertility. J Endocrinol Invest. 2009;32:626–632.

32-   Lafuente R1, González-Comadrán M, Solà I, et al. Coenzyme Q10 and male infertility: a meta-analysis. J Assist Reprod Genet. 2013;30(9):1147–1156. PMID: 23912751.

33-   Mancini A, De Marinis L, Littarru GP, et al. An update of Coenzyme Q10 implications in male infertility: biochemical and therapeutic aspects. Biofactors. 2005;25:165–174.

34-   Vitetta L., Leong A., Zhou J., Forno S.D., Hall S., Rutolo D. The Plasma Bioavailability of Coenzyme Q10 Absorbed from the Gut and the Oral Mucosa. J. Funct. Biomater. 2018;9:73. doi: 10.3390/jfb9040073.

35-   Singh R.B., Niaz M.A., Kumar A., Sindberg C.D., Moesgaard S., Littarru G.P. Effect on absorption and oxidative stress of different oral Coenzyme Q10 dosages and intake strategy in healthy men. BioFactors. 2005;25:219–224. doi: 10.1002/biof.5520250127

36-   Shults C.W., Beal M.F., Fontaine D., Nakano K., Haas R.H. Absorption, tolerability, and effects on mitochondrial activity of oral coenzyme Q10 in parkinsonian patients. Neurology. 1998;50:793–795. doi: 10.1212/WNL.50.3.793.

37-   Hosoe K., Kitano M., Kishida H., Kubo H., Fujii K., Kitahara M. Study on safety and bioavailability of ubiquinol (Kaneka QH™) after single and 4-week multiple oral administration to healthy volunteers. Regul. Toxicol. Pharmacol. 2007;47:19–28. doi: 10.1016/j.yrtph.2006.07.001

38-   Eshak, E. S., & Arafa, A. E. (2018). Thiamine deficiency and cardiovascular disorders. Nutrition, Metabolism and Cardiovascular Diseases, 28(10), 965-972.

39-   DiNicolantonio JJ, Liu J, O'Keefe JH. Thiamine and Cardiovascular Disease: A Literature Review. Prog Cardiovasc Dis. 2018 May-Jun;61(1):27-32. doi: 10.1016/j.pcad.2018.01.009. Epub 2018 Jan 31. PMID: 29360523.

40-   Spoelstra-de Man, A. M. E., Oudemans-van Straaten, H. M., & Elbers, P. W. G. (2019). Vitamin C and thiamine in critical illness. BJA education, 19(9), 290.

41-   Mizuno K, Tanaka M, Nozaki S, et al. Antifatigue effects of coenzyme Q10 during physical fatigue. Nutrition. 2008;24:293–299.

42-   Jacobson BH, Smith DB, Warren AJ, et al. Assessment of the effectiveness of a sublingual, ergogenic spray on muscle strength and power. J Strength Cond Res. 2009;23:2326–2330.

43-   Vanfraecchhem J. Coenzyme Q10 and physical performance. In: Folkers K, ed. Biomedical and clinical aspects of coenzyme Q10. Amsterdam:  Elsevier Scientific; 235–241.

44-   Gökbel H, Gül I, Belviranl M, et al. The effects of coenzyme Q10 supplementation on performance during repeated bouts of supramaximal exercise in sedentary men. J Strength Cond Res. 2010;24:97–102.

45-   Orlando P1, Silvestri S1, Galeazzi R, et al. Effect of ubiquinol supplementation on biochemical and oxidative stress indexes after intense exercise in young athletes. Redox Rep. 2018;23(1):136–145. PMID: 29734881.

46-   Nadeeshani R., Wijayaratna U. N., Prasadani W. C., Ekanayake S., Seneviratne K. N., Jayathilaka N. Comparison of the basic nutritional characteristics of the first extract and second extract of coconut milk. International Journal of Innovative Research in Science, Engineering and Technology. 2015;3(10):9516–9521. doi: 10.15680/IJIRSET.2015.0410003. 

47-    Alyaqoubi S., Abdullah A., Samudi M., Abdullah N., Addai Z. R., Musa K. H. Study of antioxidant activity and physicochemical properties of coconut milk (Pati santan) in Malaysia. Journal of Chemical and Pharmaceutical Research. 2015;7(4):967–973. 

48-    Mahayothee B., Koomyart I., Khuwijitjaru P., Siriwongwilaichat P., Nagle M., Müller J. Phenolic compounds, antioxidant activity, and medium chain fatty acids profiles of coconut water and meat at different maturity stages. International Journal of Food Properties. 2016;19(9):2041–2051. doi: 10.1080/10942912.2015.1099042.

49-   Ekanayaka R. A. I., Ekanayaka N. K., Perera B., De Silva P. G. S. M. Impact of a traditional dietary supplement with coconut milk and soya milk on the lipid profile in normal free living subjects. Journal of Nutrition and Metabolism. 2013;2013:11. doi: 10.1155/2013/481068.481068

50-   Auer, J.; Sinzinger, H.; Franklin, B.; Berent, R. Muscle- and skeletal-related side-effects of statins: Tip of the iceberg? Eur. J. Prev. Cardiol. 2016, 23, 88–110.

51-   Kriegbaum, M.; Lau, S.R. Medication non-adherence and uncertainty: Information-seeking and processing in the Danish LIFESTAT survey. Res. Soc. Adm. Pharm. 2018, 14, 736–741.

52-   Paiva, H.; Thelen, K.M.; Van Coster, R.; Smet, J.; De Paepe, B.; Mattila, K.M.; Laakso, J.; Lehtimaki, T.; von Bergmann, K.; Lutjohann, D.; et al. High-dose statins and skeletal muscle metabolism in humans: A randomized, controlled trial. Clin. Pharmacol. Ther. 2005, 78, 60–68.

53-   Laaksonen, R.; Ojala, J.P.; Tikkanen, M.J.; Himberg, J.J. Serum ubiquinone concentrations after short- and long-term treatment with HMG-CoA reductase inhibitors. Eur. J. Clin. Pharmacol. 1994, 46, 313–317.

54-   Ghirlanda, G.; Oradei, A.; Manto, A.; Lippa, S.; Uccioli, L.; Caputo, S.; Greco, A.V.; Littarru, G.P. Evidence of plasma CoQ10-lowering effect by HMG-CoA reductase inhibitors: A double-blind, placebo-controlled study. J. Clin. Pharmacol. 1993, 33, 226–229.

55-   Bouitbir, J.; Charles, A.L.; Echaniz-Laguna, A.; Kindo, M.; Daussin, F.; Auwerx, J.; Piquard, F.; Geny, B.; Zoll, J. Opposite effects of statins on mitochondria of cardiac and skeletal muscles: A ‘mitohormesis’ mechanism involving reactive oxygen species and PGC-1. Eur. Heart J. 2012, 33, 1397–1407.

56-   Dirks, A.J.; Jones, K.M. Statin-induced apoptosis and skeletal myopathy. Am. J. Physiol. Cell Physiol. 2006, 291, C1208–C1212. [

57-   Stringer, H.A.; Sohi, G.K.; Maguire, J.A.; Cote, H.C. Decreased skeletal muscle mitochondrial DNA in patients with statin-induced myopathy. J. Neurol. Sci. 2013, 325, 142–147.

58-   Bhagavan, H.N.; Chopra, R.K. Coenzyme Q10: Absorption, tissue uptake, metabolism and pharmacokinetics. Free Radic. Res. 2006, 40, 445–453.

59-   Sirtori, C.R. The pharmacology of statins. Pharmacol. Res. 2014, 88, 3–11.

60-   Qu, H., Guo, M., Chai, H., Wang, W. T., Gao, Z. Y., & Shi, D. Z. (2018). Effects of coenzyme Q10 on statin‐induced myopathy: an updated meta‐analysis of randomized controlled trials. Journal of the American Heart Association, 7(19), e009835.

61- López-Lluch, Guillermo; del Pozo-Cruz, Jesús; Sánchez-Cuesta, Ana; Cortés-Rodríguez, Ana Belén; Navas, Plácido (2018). Bioavailability of coenzyme Q 10 supplements depends on carrier lipids and solubilization. Nutrition, (), S089990071830488X–. doi:10.1016/j.nut.2018.05.020

Ces produits peuvent vous intéresser

Quelle est l’utilité d’un complément alimentaire ?

La santé naturelle est une approche holistique de la santé qui s’appuie sur un ensemble de pratiques et de produits issus de la tradition et de la recherche scientifique. Elle vise à restaurer l’équilibre physiologique de l’organisme, à le maintenir en bonne santé et à prévenir l’apparition de maladies. Le complément alimentaire fait partie des produits de santé naturelle qui constituent de puissants leviers de prévention pour contribuer au bien-être et à la bonne santé des individus. Il agit dans trois axes.

  • Prévenir et maintenir en bonne santé

    En agissant sur la diminution de facteurs de risques de maladies (baisse du cholestérol, renforcement de la densité minérale osseuse…) et en maintenant l’équilibre physiologique, de nombreux actifs présents dans les compléments alimentaires permettent de maintenir les consommateurs en bonne santé.

  • Éliminer ou atténuer les inconforts du quotidien

    En dehors de toute situation pathologique, de nombreux in- conforts peuvent apparaître chez des personnes en bonne santé (difficulté à s’endormir, inconforts articulaires, digestion difficile, stress…). Dans toutes ces situations, le complément alimentaire apporte une réponse mesurée et efficace contre ces désagréments.

  • Combler les déficiences alimentaires

    Sources de nutriments, certains compléments alimentaires pallient les déficiences alimentaires. Sans se substituer à un régime équilibré, ils répondent aux besoins spécifiques de certaines populations (femmes enceintes, personnes âgées, végétariens...)
    (source Synadiet)

Les avis clients

IFRAME AVIS VERIFIES