Oléosafe Développé en Provence Recyclé, recyclable

LIPORYZ STARTER

21,90 €
TTC

NOUVEAU ! Découvrez LIPORYZ® STARTER votre allié en cure courte pour aider à réguler rapidement votre cholestérol.
Initiation de la cure Liporyz®
Formule surconcentrée en phytostérols
Régulation naturelle du cholestérol sanguin

Lire la suite

Oléosafe Développé en Provence Recyclé, recyclable
Format :
  • 80 Capsules 21.9018 21,90 €

Paiement sécurisé

Paiement sécurisé

Paiement
Sécurisé

Livraison offerte dès 49€

Livraison offerte dès 49€

Livraison offerte
Dès 49€

Expédition rapide

Expédition rapide

Expédition
Rapide

Service client à votre écoute

Service client à votre écoute

Service client
À votre écoute

Découvrez Liporyz® Starter, une solution innovante de LT LABO pour commencer efficacement la régulation de la cholestérolémie. Grâce à sa formule surconcentrée en phytostérols, notre complément alimentaire vous offre une approche naturelle et ciblée pour retrouver rapidement un taux normal de cholestérol sanguin.

Liporyz® Starter illustre l'engagement historique de LT LABO envers la santé cardiovasculaire. En combinant des phytostérols et des ingrédients complémentaires, cette formule offre une solution efficace et spécifique pour amorcer le processus de régulation du cholestérol. Optez pour Liporyz® Starter dès aujourd'hui et prenez le contrôle de votre bien-être cardiovasculaire.

Phytostérols : les fondements de Liporyz® Starter

Au cœur de Liporyz® Starter se trouvent les phytostérols, présents en une concentration renforcée pour une efficacité maximale. Ces lipides végétaux, extraits principalement de l'huile de son de riz, jouent un rôle crucial dans la gestion du cholestérol. Leur capacité à inhiber l'absorption du cholestérol par des mécanismes complexes est augmentée dans notre formule. Liporyz® Starter fournit  800 mg de stérols végétaux, ce qui contribue significativement au maintien d'une cholestérolémie normale.

L'Effet protecteur de la vitamine E associé au chrome et au zinc

Liporyz® Starter combine les bienfaits des phytostérols avec des composants essentiels. La vitamine E naturelle, présente dans la formule, agit comme un antioxydant. En neutralisant les radicaux libres, elle protège les cellules contre le stress oxydatif.
Quant au chrome, il régule le métabolisme des lipides et des glucides. De son côté, le zinc participe à divers processus métaboliques, y compris la synthèse des lipides et la régulation du cholestérol. 

Complémentarité de Liporyz® Starter et Liporyz® : améliorer et maintenir sa cholestérolémie

Liporyz® Starter et Liporyz® permettent une approche efficace de la gestion de la cholestérolémie. Liporyz® Starter, conçu comme une cure de 20 jours, agit comme un booster initial pour réguler la cholestérolémie. Grâce à sa formule surconcentrée en phytostérols et à ses ingrédients complémentaires, Liporyz® Starter offre une solution rapide et ciblée pour démarrer le processus de contrôle du cholestérol. Une fois la cure Liporyz® Starter terminée, Liporyz® (une formule brevetée à base d’huile de son de riz) entre en jeu pour maintenir les effets positifs sur la cholestérolémie à long terme. En prenant régulièrement Liporyz®, vous soutenez activement la régulation du cholestérol, tout en favorisant une santé cardiovasculaire optimale. Cette combinaison stratégique de Liporyz® Starter et Liporyz® vous offre un moyen efficace et continu pour prendre soin de votre santé lipidique, vous permettant de maintenir l'équilibre de votre cholestérol.

Pourquoi choisir Liporyz® Starter pour initier sa régulation du cholestérol ?

Liporyz® Starter offre plusieurs avantages significatifs dans la prise en charge du cholestérol :

-   Efficacité accrue :  grâce à sa surconcentration élevée en phytostérols, Liporyz® Starter permet d'amorcer rapidement le contrôle du cholestérol, offrant ainsi une réponse efficace aux besoins de santé cardiovasculaire ;
-   Approche naturelle : contrairement aux produits à base de statines, Liporyz® Starter offre une solution naturelle et bien tolérée pour une cholestérolémie normale, sans effets secondaires indésirables ;
-   Des alliés naturels : enrichi en vitamine E, chrome et zinc, Liporyz® Starter agit en synergie pour soutenir la santé cardiovasculaire globale, offrant ainsi une approche holistique de la gestion du cholestérol.

Quelle est la différence entre le cholestérol LDL et HDL ?

Pour comprendre le rôle du cholestérol dans le corps humain, il est essentiel de distinguer les lipoprotéines de basse densité (LDL) et les lipoprotéines de haute densité (HDL). Le cholestérol est une substance lipidique naturellement présente dans notre organisme et est indispensable à de nombreuses fonctions biologiques, notamment la production d'hormones et la construction des membranes cellulaires. Cependant, lorsqu'il est présent en excès, en particulier sous forme de LDL, il peut s'accumuler dans les parois des artères, entraînant un risque accru de maladies cardiovasculaires. Les LDL, souvent qualifiés de « mauvais cholestérol », transportent le cholestérol des tissus vers le foie, où il peut être éliminé. En revanche, les HDL, également connus sous le nom de « bon cholestérol », transportent le cholestérol du foie vers les tissus, favorisant ainsi son élimination. Ainsi, avoir des niveaux élevés de HDL est généralement considéré comme bénéfique pour la santé cardiovasculaire, car il contribue à éliminer l'excès de cholestérol des artères. Comprendre cette dynamique entre les LDL et les HDL est essentiel pour maintenir un équilibre lipidique sain et réduire les risques de troubles cardiovasculaires.

Quel est le rôle du cholestérol ?

Le cholestérol est une substance lipidique essentielle présente dans toutes les cellules de notre corps. Il remplit diverses fonctions vitales, notamment :
-   La construction et la maintenance des membranes cellulaires ;
-   La synthèse des hormones stéroïdes telles que le cortisol, l'aldostérone et les hormones sexuelles ;
-   La production de la vitamine D.
Il est également nécessaire à la formation des acides biliaires, qui jouent un rôle crucial dans la digestion des graisses dans notre système digestif. Bien que le cholestérol soit vital pour le fonctionnement normal de l'organisme, des niveaux excessifs de cholestérol, en particulier de cholestérol LDL (lipoprotéines de basse densité), peuvent contribuer au développement de l'athérosclérose et des troubles cardiovasculaires. Il est donc important de maintenir un équilibre sain de cholestérol dans le corps pour favoriser une santé cardiovasculaire optimale.

Qu’est-ce que les phytostérols ?
Les phytostérols sont des composés végétaux naturels qui partagent une structure similaire au cholestérol, mais qui agissent différemment dans le corps humain. Présents dans une variété de sources végétales telles que les huiles végétales, les noix, les graines et les céréales, les phytostérols ont gagné en popularité en raison de leur capacité à abaisser le taux de cholestérol sanguin. Leur structure chimique leur permet de bloquer partiellement l'absorption du cholestérol au niveau de l'intestin, ce qui contribue à réduire le taux de cholestérol LDL, souvent désigné comme le "mauvais cholestérol”. Les phytostérols agissent en compétition avec le cholestérol dans l'absorption intestinale, ce qui signifie que leur présence peut réduire la quantité de cholestérol absorbé par l'organisme. En intégrant les phytostérols dans notre alimentation et notamment à travers la gamme Liporyz®, il est possible de soutenir la régulation du taux de cholestérol.


jFSzdFVe1eydLTmm1dBPt_iT4Mq_y7Rx7Jaic5jhJBlNqKrU_NBy2CtzpG7yBhMK9TGCBBI7Y89pLeY0W_M0VI9Yr-oG9znK-rjyQzPbkhc817GhlYbz9GMryIu9hEO7vcpLpwFZrlGGrXyORkBSZeY

Schéma : Mécanisme d’action des phytostérols. L'apolipoprotéine B48 (APO-B48) et la protéine microsomale de transfert des triglycérides (MTP) peuvent incorporer les esters de cholestérol dans les chylomicrons (molécule qui transporte les lipides vers le sang et lieux de stockages). Les phytostérols entrent en compétition avec le cholestérol dans les micelles de la lumière intestinale et de la membrane en brosse, réduisant ainsi l'absorption du cholestérol. En affectant l'expression de l'ACAT2 et de la MTP, la quantité de cholestérol entrant dans les chylomicrons est réduite. Adapté d’aprés Xiang li et al. 2022 1

1- Li X, Xin Y, Mo Y, Marozik P, He T, Guo H. The Bioavailability and Biological Activities of Phytosterols as Modulators of Cholesterol Metabolism. Molecules. 2022 Jan 14;27(2):523.

Quels sont les effets d'un taux de cholestérol élevé ?

Un excès de cholestérol dans le sang ne présente souvent aucun signe spécifique, ce qui le rend difficile à détecter sans un examen médical approfondi. Cependant, des niveaux élevés de cholestérol peuvent être des facteurs de risque majeurs pour des complications graves telles que l'athérosclérose, qui peut entraîner des troubles cardiovasculaires comme les crises cardiaques et les AVC.

Certains signes qui pourraient indiquer un excès de cholestérol comprennent :
-   La présence de dépôts jaunâtres autour des yeux, connus sous le nom de xanthélasma, ainsi que des dépôts de cholestérol sur les tendons, appelés xanthomes ;
-   Des signes tels que des douleurs thoraciques, un essoufflement, des palpitations cardiaques et des douleurs dans les jambes pendant l'exercice ;
-   Des maux de tête persistants peuvent également être des signes indirects d'un excès de cholestérol.
Il est crucial de noter que ces signes peuvent également être associés à d'autres raisons de santé. Par conséquent, il est impératif de consulter un professionnel de la santé pour obtenir un diagnostic précis et des recommandations de traitement adaptées. 

Quels sont les signes de l'athérosclérose ?

L'athérosclérose est une condition complexe qui se caractérise par le durcissement et le rétrécissement des artères. Elle résulte de l'accumulation de plaques de graisse, de cholestérol, de calcium et d'autres substances dans les parois des artères, formant ce que l'on appelle des plaques d'athérome. Au fil du temps, ces plaques peuvent devenir de plus en plus épaisses, réduisant ainsi le flux sanguin vers les organes et les tissus vitaux.
L'athérosclérose est souvent considérée comme un processus silencieux, se développant progressivement sur de nombreuses années sans signes évidents. Cependant, lorsque les plaques deviennent suffisamment grandes pour obstruer partiellement ou totalement une artère, elles peuvent provoquer des troubles  tels que des douleurs thoraciques (angine de poitrine), des accidents vasculaires cérébraux (AVC), des crises cardiaques et d'autres complications graves.
Plusieurs facteurs de risque peuvent contribuer au développement de l'athérosclérose, notamment le tabagisme, l'hypertension artérielle, le diabète, l'obésité, une alimentation riche en gras saturés et en cholestérol, ainsi que le manque d'exercice physique. La prévention et la gestion de l'athérosclérose impliquent souvent des changements de mode de vie, tels que l'adoption d'une alimentation saine, la pratique régulière d'une activité physique, l'arrêt du tabac et le contrôle des facteurs de risque sous-jacents.


Phytostérols et statine, quelle différence ?

Les phytostérols et les statines sont deux types de substances qui agissent différemment pour aider à contrôler le taux de cholestérol dans le corps. Les phytostérols, présents naturellement dans les plantes, sont des composés similaires au cholestérol humain mais d'origine végétale. Ils sont connus pour leur capacité à bloquer partiellement l'absorption du cholestérol au niveau de l'intestin.
En revanche, les statines sont prescrits par les médecins pour réduire le taux de cholestérol sanguin en inhibant une enzyme clé dans la production de cholestérol dans le foie. Les statines aident à réduire le taux de cholestérol LDL et peuvent également avoir un effet modeste sur le taux de cholestérol HDL, souvent considéré comme le "bon" cholestérol.

Levure de riz rouge et monacoline K

La levure de riz rouge est souvent utilisée dans les compléments alimentaires pour sa teneur en monacoline K, un composé qui présente des similitudes structurelles avec les statines. La monacoline K, présente naturellement dans la levure de riz rouge, agit en inhibant une enzyme clé impliquée dans la production de cholestérol dans le foie. En conséquence, elle peut aider à réduire les niveaux de cholestérol sanguin, offrant ainsi un support potentiel pour la santé cardiovasculaire. Cependant, il est important de noter que la monacoline K peut présenter des effets similaires aux statines, y compris des effets secondaires potentiels tels que des douleurs musculaires. De plus, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) recommande la prudence lors de l'utilisation de la levure de riz rouge. Elle déconseille son usage chez les personnes âgées de plus de 70 ans, les enfants, les adolescents, ainsi que chez les patients souffrant d'hypothyroïdie, d'insuffisance rénale, de maladies musculaires. Une attention particulière est requise chez les individus pratiquant régulièrement une activité physique, car ce groupe est particulièrement susceptible de subir des effets indésirables musculaires. 

Les statines, la fausse bonne idée

Les statines, bien qu'efficaces pour réduire le taux de cholestérol, peuvent entraîner certains effets indésirables chez certaines personnes. Parmi les effets secondaires les plus courants des statines, on trouve des :
-   Symptômes gastro-intestinaux tels que des nausées, des ballonnements, des douleurs abdominales et des diarrhées ;
-   Des douleurs musculaires ou des faiblesses, une affection connue sous le nom de myalgie, qui peut parfois évoluer vers une condition plus grave appelée rhabdomyolyse, caractérisée par une dégradation musculaire excessive.
D'autres effets indésirables moins fréquents comprennent des maux de tête, des étourdissements, des troubles du sommeil et des réactions allergiques.

Conseils supplémentaires pour maintenir un bon taux de cholestérol

-   Adoptez une alimentation équilibrée : priorisez les aliments riches en fibres solubles tels que les fruits, les légumes, les grains entiers et les légumineuses, qui aident à réduire le cholestérol LDL ;
-   Limitez les graisses saturées : réduisez la consommation d'aliments riches en graisses saturées comme la viande rouge, les produits laitiers entiers et les aliments frits, qui peuvent augmenter le cholestérol LDL ;
-   Choisissez des graisses saines : optez pour des graisses insaturées telles que les huiles d'olive, de colza et d'avocat, ainsi que les fruits à coque et les poissons gras, qui peuvent aider à augmenter le cholestérol HDL, le "bon" cholestérol ;
-   Maintenez un poids santé : maintenir un poids corporel sain contribue à réduire les niveaux de cholestérol et à améliorer la santé cardiovasculaire ;
-   Faites de l'exercice régulièrement : l'activité physique régulière aide à abaisser le cholestérol LDL tout en augmentant le cholestérol HDL. Essayez de faire au moins 30 minutes d'exercice modéré à intense la plupart des jours de la semaine ;
-   Évitez le tabac : le tabagisme augmente le risque de maladies cardiovasculaires et peut également abaisser le cholestérol HDL ;
-   Gérez le stress : le stress chronique peut affecter négativement les niveaux de cholestérol. Pratiquez des techniques de gestion du stress telles que la méditation, le yoga ou la respiration profonde pour maintenir un équilibre émotionnel.

Quels sont les aliments riches en phytostérols ?

Teneur en phytostérols totaux dans les huiles, les fruits, les légumes, les céréales et les légumineuses et les légumineuses

Légende : Teneur en phytostérols totaux dans les huiles, les fruits, les légumes, les céréales et les légumineuses et les légumineuses

 

Le saviez vous ?

Levure de riz rouge
Le débat persiste autour de la levure de riz rouge en raison de ses propriétés hypolipémiantes et des risques potentiels associés. Obtenue par la fermentation de levures dans du riz, elle tire sa teinte rouge des pigments produits durant cette fermentation secondaire. Il est essentiel de noter que la levure de riz rouge renferme des monacolines, notamment la monacoline K, dont la structure rappelle celle des statines, utilisées pour abaisser le taux de cholestérol. Comme les statines, la monacoline K agit sur l’enzyme HMG-CoA réductase, impliquée dans la synthèse du LDL. Contrairement aux phytostérols présents naturellement dans l’huile de son de riz, qui interfèrent avec l’absorption intestinale du cholestérol LDL. Des études suggèrent que les monacolines de la levure de riz rouge peuvent entraîner des effets indésirables similaires à ceux des statines, comme des douleurs musculaires ou des troubles gastro-intestinaux. Par ailleurs, des recherches ont également mis en évidence la présence de mycotoxine de citrinine dans des produits à base de levure de riz rouge.
8-10

Combien ?

4 capsules par jour (1 matin, 2 midi et 1 soir), voie orale.
Continuer avec Liporyz®, à raison de 3 capsules par jour.

Conditions de conservation

Conserver à l’abri de la chaleur dans un endroit sec.

Précautions d’emploi

À consommer dans le cadre d’un régime alimentaire équilibré et varié, comprenant une consommation régulière de fruits et légumes, en vue de maintenir les niveaux de caroténoïdes. Tenir hors de portée des jeunes enfants. Ne pas dépasser la dose journalière maximale recommandée. Liporyz Starter n’est pas destiné aux personnes qui n’ont pas besoin de contrôler leur taux de cholestérol sanguin. Si vous êtes sous hypocholestérolémiant, utilisez Liporyz Starter sous contrôle médical. Ne pas dépasser 3 g de stérols végétaux par jour. Ne convient pas aux femmes enceintes ou allaitantes, et aux enfants de moins de 10 ans.

INGRÉDIENTS : huile de son de riz (Oryza sativa L.) ; enveloppe de la capsule : gélatine (humectant : glycérol ; colorant : caramel ordinaire) ; phytostérols (soja) ; huile de tournesol ; épaississant : cire d’abeille ; émulsifiant : lécithines ; vitamine E naturelle (D-alpha-tocophérols) ; lactate de zinc ; picolinate de chrome. Contient des stérols végétaux ajoutés.

 INGRÉDIENTS 4 CAPSULES VNR**
Huile de son de riz1440 mg-
Phytostérols 800 mg-
Vitamine E naturelle16 mg133%
Zinc 5 mg50%
Chrome21 µg52%
** VNR = Valeurs Nutritionnelles de Référence

Le nom cholestérol dérive du grec ancien chole- (bile) et stereos (solide), suivi du suffixe chimique du groupe fonctionnel alcool (-ol). Connue également sous les noms de cholestérine, alcool cholestérique. Cette molécule naturelle intéressante est un type de stérol modifié appartenant au groupe hétérogène de composés organiques connus sous le nom de lipides. Historiquement, la première identification du cholestérol est attribuée au chimiste français François Poulletier de la Salle, qui l'a recueilli en tant que composant cristallin de calculs biliaires humains, en 1769. En 1815, le chimiste Michel Eugène Chevreul a isolé un composé cristallin de calculs biliaires et l'a nommé cholestérine, qui a été rebaptisée cholestérol après avoir appris que la substance était un alcool secondaire.1

Les phytostérols2

Les phytostérols sont des constituants naturels de la membrane cellulaire des plantes et contribuent à la régulation de la fluidité et de la perméabilité des membranes cellulaires. Ils sont des substrats pour la synthèse de nombreux métabolites secondaires des plantes et agissent comme précurseurs biogéniques de composés impliqués dans la croissance. Plus de 200 types différents de phytostérols ont été signalés dans les espèces végétales. La structure chimique des phytostérols ne diffère de celle du cholestérol que par des modifications mineures. Au cours des 15 dernières années, le marché des phytostérols en tant que compléments alimentaires a conduit à une croissance rapide du marché mondial des aliments fonctionnels contenant des phytostérols et des stanols. De nombreux essais cliniques ont clairement démontré que les phytostérols réduisent le cholestérol.

Effet des phytostérols sur l'absorption intestinale du cholestérol

Bien que le cholestérol et les phytostérols soient structurellement similaires, leur métabolisme et leur absorption intestinale sont très différents. Les phytostérols sont très peu absorbés dans l'intestin humain et la petite quantité absorbée est activement réexcrétée dans la bile. Il a été suggéré que la faible absorption des stérols végétaux par rapport au cholestérol pourrait représenter une réaction de défense. Bien que les mécanismes moléculaires impliqués dans l'absorption intestinale ne soient pas complètement élucidés, il a été démontré que les phytostérols inhibent de manière compétitive l'absorption intestinale du cholestérol. Le cholestérol et les phytostérols ont besoin de la protéine Niemann-Pick C1 Like 1 (NCP1L1), localisée dans la membrane de la bordure en brosse, pour pénétrer dans les entérocytes. Dans les entérocytes, le cholestérol est transporté dans le réticulum endoplasmique, où il est estérifié par l'enzyme acétyl-coenzyme A acétyltransférase 2 (ACAT2), emballé dans des chylomicrons et drainé dans le système lymphatique par la membrane basolatérale. Le cholestérol non estérifié et les phytostérols sont renvoyés dans la lumière intestinale par les transporteurs ABC (ATP-binding cassette transporters). Les mécanismes complexes du transport des stérols sont responsables de l'assimilation d'environ 50 % du cholestérol. En ce qui concerne l'absorption intestinale des stérols végétaux, elle varie de 0,4 à 5 % pour les phytostérols et de 0,02 à 0,3 % pour leurs homologues saturés. La majeure partie des phytostérols assimilés est directement éliminée par le foie, où ils ne sont probablement pas convertis en acides biliaires et sont donc excrétés beaucoup plus rapidement dans la bile que le cholestérol.


Phytostérols vs statine, que dit la science ?

Les mécanismes d'action des stérols végétaux sont différents de ceux des médicaments hypolipidémiants tels que les inhibiteurs (statines). Des essais cliniques ont été organisés pour analyser l'effet des stérols végétaux/stanols en association avec des statines ou d'autres médicaments hypolipidémiants sur des sujets normocholestérolémiques et des patients hypercholestérolémiques. Jusqu'à présent, les résultats ont démontré que les stérols/stanols végétaux, lorsqu'ils sont administrés en plus des statines, ont un effet favorable sur le cholestérol total et le cholestérol LDL.

L’huile de son de riz3

Le son de riz, un coproduit du riz usiné, et son huile peuvent avoir des effets bénéfiques sur la santé cardiovasculaire. La consommation humaine de son de riz a été limitée, principalement en raison de l'apparition rapide du rancissement dans le son de riz, mais des méthodes de stabilisation du son de riz et d'extraction de son huile ont été mises au point. L'intérêt pour le son de riz est né de la constatation que l'inclusion de son d'avoine dans le régime alimentaire réduisait le cholestérol sérique. Des études portant sur la supplémentation en son de riz chez l'homme ont révélé des effets bénéfiques similaires sur les lipoprotéines. Dans un essai alimentaire contrôlé de 10 semaines, le son de riz s'est avéré aussi efficace que le son d'avoine pour réduire les concentrations de cholestérol sanguin chez des hommes et des femmes présentant des concentrations de cholestérol sanguin modérément élevées. Le son de riz contient 10 à 23 % d'huile et (contrairement au son d'avoine) des quantités négligeables de glucanes hydrosolubles et de plus grandes quantités de fibres alimentaires insolubles. En raison de ces différences, on pense que le son de riz réduit le cholestérol par un mécanisme différent de celui du son d'avoine.

Des baisses de cholestérol ont été constatées chez des sujets hypercholestérolémiques qui ont remplacé leurs huiles de cuisson habituelles par de l'huile de son de riz et chez des personnes d'âge moyen et des personnes âgées qui ont suivi un régime pauvre en graisses contenant de l'huile de son de riz. Or, l'huile de son de riz contient généralement 20 % d'acides gras saturés et des quantités à peu près égales d'acides gras oléiques et linoléiques. Des recherches antérieures ont montré les effets délétères des acides gras saturés sur les concentrations totales de cholestérol, et le fait que l'huile de son de riz réduit le cholestérol va à l'encontre de ces conclusions. La recherche suggère que les propriétés hypocholestérolémiantes de l'huile de son de riz s'expliquent davantage par ses composants insaponifiables que par sa composition en acides gras. Les composants de l'huile de son de riz, notamment les phytostérols, les alcools triterpéniques, les tocophérols et les tocotriénols, ont commencé à faire l'objet d'une attention particulière en tant qu'agents hypocholestérolémiants potentiels.4

Une autre étude a examiné les effets des substances bioactives de l'huile de son de riz sur les niveaux de lipides et la peroxydation des lipides dans le sérum et le foie. Pendant 4 semaines, des rats mâles ont été nourris avec l'un des régimes expérimentaux suivants : régime normal, régime riche en cholestérol ou régime riche en cholestérol complété par les composants bioactifs concentrés de l'huile de son de riz (HSR). Les teneurs en cholestérol et en triacylglycérol du foie étaient plus élevées chez les rats soumis à un régime riche en cholestérol que chez les rats du groupe normal, mais elles ont été significativement réduites par la supplémentation en HSR. Le régime riche en cholestérol a augmenté le taux de cholestérol sérique et l'indice athérogène chez les rats, par rapport à ceux qui ont reçu un régime normal. Le cholestérol sérique des lipoprotéines de haute densité a diminué dans le groupe soumis à un régime riche en cholestérol, mais il a augmenté de manière significative chez les rats du groupe soumis à un régime à base de l’HSR.5


Les résultats d’une méta analyse ont montré que la consommation de l’HSR entraînait une diminution statistiquement significative des valeurs de LDL-C et de triglycérides (TC). A noter que l’HSR peut réduire le risque de maladie cardiovasculaire en abaissant les concentrations de LDL-C et de TC. L'augmentation de la concentration de lipides sériques est connue comme un facteur de risque principal pour l'incidence des MCV. Une réduction de seulement 1 mg/dl des niveaux de LDL-C peut entraîner une diminution de 1 à 2 % du risque relatif de MCV. De même, une diminution de 10 % de la concentration de TC entraîne une réduction d'environ 30 % de l'incidence des maladies cardiaques. La manipulation du régime alimentaire est une stratégie essentielle pour prévenir et contrôler les maladies cardiovasculaires en modifiant le profil lipidique athérogène. La consommation de stérols végétaux peut entraîner une réduction de 15 % de la concentration de LDL-C. En comparant les composants de l’huile de son de riz à ceux d'autres huiles de contrôle, on peut déduire que l'effet de l’HSR sur le profil lipidique est probablement lié aux composés insaponifiables. Les isomères de la vitamine E également présents dans l’HSR peuvent être à l'origine d'avantages supplémentaires pour la santé. Par conséquent, des quantités plus importantes de stérols végétaux dans l’HSR peuvent améliorer le profil lipidique et les facteurs de risque des maladies cardiovasculaires.6


L'activité hypocholestérolémiante de l’HSR ne peut donc pas être entièrement due à sa teneur en acide linoléique, ce qui corrobore les résultats rapportés par certaines études. Dans leurs travaux sur l’huile de son de riz (HSR), des auteurs rapportent que son activité hypocholestérolémiante est due à la matière insaponifiable (confirmée par la méta analyse ci-dessus). D’autres travaux ont démontré que l'oryzanol est responsable de l'activité hypocholestérolémiante. Il semble donc que l'activité hypocholestérolémiante de l’HSR soit attribuable à l'oryzanol, qui constitue environ 20 à 30 % des éléments insaponifiables, ainsi qu'à d'autres composants des insaponifiables.7

1- Bukiya, A. N., & Dopico, A. M. (Eds.). (2022). Cholesterol: From Chemistry and Biophysics to the Clinic. Academic Press. https://books.google.fr/books?hl=fr&lr=&id=bqVMEAAAQBAJ&oi=fnd&pg=PP1&dq=Cholesterol+chemistry+and+laboratory+synthesis+H%C3%A9lio+M.T.+Albuquerquea,+Clementina+M.M.+Santosa,b,+and+Artur+M.S.+Silvaa&ots=3UTJTwUpXG&sig=m-J9pFxIgGex5EsE52vGzgROBvs&redir_esc=y#v=onepage&q=Cholesterol%20chemistry%20and%20laboratory%20synthesis%20H%C3%A9lio%20M.T.%20Albuquerquea%2C%20Clementina%20M.M.%20Santosa%2Cb%2C%20and%20Artur%20M.S.%20Silvaa&f=false

2- Bacchetti, T.; Masciangelo, S.; Bicchiega, V.; Bertoli, E.; Ferretti, Gianna . (2011). Phytosterols, phytostanols and their esters: from natural to functional foods. Mediterranean Journal of Nutrition and Metabolism, 4(3), 165–172. doi:10.3233/s12349-010-0049-0

3- Most, Marlene M; Tulley, Richard; Morales, Silvia; Lefevre, Michael (2005). Rice bran oil, not fiber, lowers cholesterol in humans. The American Journal of Clinical Nutrition, 81(1), 64–68. doi:10.1093/ajcn/81.1.64

4- Robert J. Nicolosi; Lynne M. Austrian; D.Mark Hegsted. (1991). Rice bran oil lowers serum total and low density lipoprotein cholesterol and apo B levels in nonhuman primates. , 88(2-3), 133–142.https://doi.org/10.1016/0021-9150(91)90075-E

5- Tae-Youl Ha; Songyi Han; Sung-Ran Kim; In-Hwan Kim; Hyun-Yu Lee; Hye-Kyeong Kim. (2005). Bioactive components in rice bran oil improve lipid profiles in rats fed a high-cholesterol diet. , 25(6), 0–606. https://doi.org/10.1016/j.nutres.2005.05.003

6- G.S. Seetharamaiah; N. Chandrasekhara. (1989). Studies on hypocholesterolemic activity of rice bran oil., 78(2-3), 219-223. https://doi.org/10.1016/0021-9150(89)90226-8

7- G.S. Seetharamaiah; N. Chandrasekhara. (1989). Studies on hypocholesterolemic activity of rice bran oil., 78(2-3), 219–223. https://doi.org/10.1016/0021-9150(89)90226-8

8- Cicero, A. F., Fogacci, F., & Banach, M. (2019). Red yeast rice for hypercholesterolemia. Methodist DeBakey cardiovascular journal, 15(3), 192 https://doi.org/10.14797/mdcj-15-3-192/

9- https://efsa.onlinelibrary.wiley.com/doi/10.2903/j.efsa.2018.5368

10- Cabral CE, Klein MRST. Phytosterols in the Treatment of Hypercholesterolemia and Prevention of Cardiovascular Diseases. Arq Bras Cardiol. 2017 Nov;109(5):475-482. doi: 10.5935/abc.20170158. PMID: 29267628; PMCID: PMC5729784.

 

Ces produits peuvent vous intéresser

Quelle est l’utilité d’un complément alimentaire ?

La santé naturelle est une approche holistique de la santé qui s’appuie sur un ensemble de pratiques et de produits issus de la tradition et de la recherche scientifique. Elle vise à restaurer l’équilibre physiologique de l’organisme, à le maintenir en bonne santé et à prévenir l’apparition de maladies. Le complément alimentaire fait partie des produits de santé naturelle qui constituent de puissants leviers de prévention pour contribuer au bien-être et à la bonne santé des individus. Il agit dans trois axes.

  • Prévenir et maintenir en bonne santé

    En agissant sur la diminution de facteurs de risques de maladies (baisse du cholestérol, renforcement de la densité minérale osseuse…) et en maintenant l’équilibre physiologique, de nombreux actifs présents dans les compléments alimentaires permettent de maintenir les consommateurs en bonne santé.

  • Éliminer ou atténuer les inconforts du quotidien

    En dehors de toute situation pathologique, de nombreux in- conforts peuvent apparaître chez des personnes en bonne santé (difficulté à s’endormir, inconforts articulaires, digestion difficile, stress…). Dans toutes ces situations, le complément alimentaire apporte une réponse mesurée et efficace contre ces désagréments.

  • Combler les déficiences alimentaires

    Sources de nutriments, certains compléments alimentaires pallient les déficiences alimentaires. Sans se substituer à un régime équilibré, ils répondent aux besoins spécifiques de certaines populations (femmes enceintes, personnes âgées, végétariens...)
    (source Synadiet)

Les avis clients

IFRAME AVIS VERIFIES